"La Fenêtre"
vous invite au
Voyage en Ligurie  et  "Cinque Terre"
Italie 
29 octobre au 2 novembre 2006


 Les Cinque Terre

Cet été, j'ignorais encore tout des "Cinq Terres".
Je remercie infiniment Silvia et Dietmar de nous les avoir fait connaître
par de superbes photos de la côte, et surtout de Manarola, accompagnant un courriel du 4 septembre dernier...
Depuis, j'ai découvert que ces merveilleux paysages n'étaient qu'à 650 km de Grenoble,
ce qui nous a permis de les découvrir pendant les congés de la Toussaint 2006.
Christian Rau
Quelques aperçus de Cinque Terre

Les Cinque terre sont constituées de cinq villages accrochés à la montagne au-dessus ou au bord de calanques. Le site est classé parmi cent autres sites « en péril », suite à l’abandon presque total des terrasses cultivées. Le sauvetage passe par la consolidation, voire la reconstruction des murets de pierres sèches qui soutiennent les terrasses de vignobles et d’oliveraies.  L’Administration du Parc organise des chantiers de travail pour restaurer ce paysage, inscrit par l’UNESCO au Patrimoine mondial de l’humanité (Cliquer sur le lien). La coopérative du parc vend les produits locaux. Les fonds sous-marins sont aussi scrupuleusement protégés dans le cadre de l’Aire Marine des Cinq-Terres. Cette zone marine constitue également un Sanctuaire des Cétacés. Ici, pas de yachts privés ni de sports nautiques. Le spectacle sous-marin y est paraît-il aussi merveilleux que le paysage terrestre, dont je vous donne ici quelques aperçus…

Carte d'Italie, pour situer le parc des
Cinque Terre (UNESCO) et la Ligurie
Carte de la Ligurie
Carte de localisation des Cinque Terre (sur baladescotieres.com)
La côte découpée des Cinque Terre
C’est à pied (par des sentiers très bien entretenus) et en train depuis La Spezia ou Levanto (grâce à la carte forfaitaire du Parc) que ces villages doivent se découvrir de préférence, si l’on a le souci de préserver la nature et le « développement durable » de ce secteur.

Les maisons sont colorées, offrant des palettes de couleurs harmonieuses, changeantes selon l’orientation des villages et l’heure du jour. Plus froides dans l’ombre d’un contre-jour, plus chaudes au coucher du soleil, plus claires sous le soleil de midi.  Le vert prédomine dans les couleurs des volets. Les versants de la montagne sont si abrupts que les maisons semblent être empilées les unes au-dessus des autres (c’est aussi le cas à Gênes), constituant des décors presque irréels. Peu de chiens. De gros chats somnolent au bord des sentiers, sur les bancs, à l’entrée des gares ou à proximité des villages...

Riomaggiore  
(2500 habitants avec Manarola et autres hameaux)

Le train s'arrête en partie dans le tunnel, les sections de voie ferrée à l'air libre étant très courtes. Que ce soit en train ou à pied depuis le sentier côtier, c'est donc par un tunnel que l'on accède à Manarola. 

Le quartier le plus impressionnant de Riomaggiore est orienté au sud, surplombant la petite calanque abritant son port. Les maisons empilées sur le rocher y sont si serrées que l’on a l’impression d’un trompe l’œil. L’effet est vraiment étonnant.

RiomaggioreRiomaggiore

RiomaggioreRiomaggiore

RiomaggioreRiomaggiore

Riomaggiore
Riomaggiore
Le sentier 2, de Riomaggiore à Manarola : La Via del Amore

Via del Amore

Nous prenons le célèbre sentier n°2 « Via del Amore » (3€/pers pour la journée) de Riomaggiore à Manarola. Beau sentier dallé de pierres plates, en corniche au-dessus des flots bleus, et bordé d’une végétation méditerranéenne luxuriante. Agaves, aloès, palmiers, cactus, bougainvilliers…  
Via del AmoreVia del Amore
La seconde moitié de cet itinéraire est couverte, avec un alignement d’ouvertures vers la mer. Les murs sont tapissés de graffitis, signatures, maximes, poèmes, fresques colorées représentant la mer, les poissons, la côte, dans un grand enchevêtrement de formes, de lettres et de couleurs.
Via del AmoreVia del Amore
Via del AmoreA la sortie d'un tunnel : la gare de Manarola
Après avoir contourné un promontoire de la côte rocheuse, nous longeons par au-dessus la gare de Manarola.

Manarola  (commune de Riomaggiore)

Les ports étant tout petits, les barques (souvent bleues) sont rangées au pied des maisons, dans les rues principales. Chaque village (sauf Corniglia, perché plus haut) possède une petite placette carrée surélevée, souvent calme, sous laquelle on entend de temps à autre gronder les trains sortis furtivement des tunnels. 

Les trains Livourne – Gênes circulent chaque jour sous les Cinq Terres, et certains d’entre eux desservent régulièrement ses villages, y déversant ou récupérant randonneurs et autres touristes.


ManarolaManarola

ManarolaManarola

Les ruelles très étroites épousent les courbes de niveau entre les hauts murs des maisons.

ManarolaManarola
ManarolaManarola

D'étranges personnages placés sur les plus hauts vignobles, constituent ici une crèche qui s'illumine en fin d'année avant d'accueillir une célèbre messe de minuit.
ManarolaManarola
ManarolaManarola

Manarola
ManarolaManarola

Corniglia

Corniglia est le seul des cinq villages qui ne soit pas juste au bord de la mer, mais perché sur une colline la surplombant. C'est un village plein de charme, qui a gardé peut-être un peu plus d'authenticité grâce à une fréquentation touristique un peu moindre ?

CornigliaCorniglia
CornigliaCorniglia vu du sentier 2 (Manarola à l'arrière plan...)

Le sentier 2, de Corniglia à Vernazza

Le sentier n°2 (accès payant à 3€ pour la journée) est très agréable. Pierreux et aménagé en corniche, il grimpe souvent entre des murets de pierres sèches sous les oliviers. Superbes éclairages et vues plongeantes sur la mer, au-delà des vignes, des agaves et des bougainvilliers...

Corniglia vu du sentier 2Sentier Corniglia-Vernazza
Sentier Corniglia-Vernazza
Sentier Corniglia-Vernazza : Vernazza au 1er plan, Monterosso au fond...

De grands filets orangés sont étendus sous les oliviers, reccueillant les précieuses olives destinées à la fabrication d'une huile réputée. A droite, vue plongeante sur le fort de Vernazza, et sur Monterosso à l'arrière plan.

Vernazza  (1200 habitants)

Vernazza est l'un des plus jolis villages des Cinque Terre, mais il est difficile de dire quel est le plus beau. Chacun d'eux a son charme particulier. le charme de celui-ci tient probablement à l'harmonieuse répartition de l'habitat et des tours : en particulier le vieux donjon et le clocher de l'église jaillissant des maisons colorées, à proximité immédiate du petit port.

VernazzaVernazza
VernazzaVernazza
L'église Sainte-Marguerite d'Antioche et son clocher octogonal.
Vernazza
Vernazza
Le sentier 2, de Vernazza à Monterosso

La nature, autour du sentier 2
Le sentier n°2 jusqu’à Monterosso grimpe sec entre les terrasses (vignobles et oliveraies) avant de sinuer plus tranquillement en corniche. Descente sur Monterosso avec jolies vues sur une mer argentée par une pluie de soleil, perçant un ciel plus menaçant au sud. Citronnade maison très appréciée, vendue à la sauvette dans un recoin de murettes entre les vignes, près du rail qui permet de mécaniser un peu les vendanges sur ces terrains très pentus. Passage dans un vallon à la végétation très touffue, par un élégant ponceau de pierres. Il faut faire très attention à poser les pieds où il faut, car le sentier est étroit (pas plus de 30 cm parfois... difficile de se croiser !). Le jour tombe vite en ce dernier jour d'octobre.

Sur le sentier 2, de Vernazza à Monterosso
Sur le sentier 2, de Vernazza à MonterossoSur le sentier 2, de Vernazza à MonterossoSur le sentier 2, de Vernazza à Monterosso
Monterosso al mare (2000 habitants)

Visite rapide et incomplète des deux parties successives du bourg de Monterosso (la plus jolie à l’est (Rio Bruanco), puis la plus touristique à l’ouest avec la crique de Fegina, en dessous de la gare depuis laquelle nous reprenons le train pour La Spezia (30 min).

Monterosso
Monterosso

Quelques vues du quartier de Rio Bruanco
MonterossoMonterosso
MonterossoMonterosso
La crique de la Fegina, en fin d'après-midi.

Porto Venere  (Golfe des poètes)


Porto Venere (Golfe des poètes)  se trouve à l’extrémité sud-est (pointe) de la zone des sentiers de randonnée des Cinque Terre. Comme les cinq villages des Cinque Terre, le vieux village fortifié est protégé de l’afflux de voitures.  

Porto Venere est un petit port plein de charme, aux ruelles médiévales (Consoles, médaillons, bas reliefs…), niché sous un château fort puis des fortifications de type Vauban. Ce village de marins, bourg fortifié au XIIe siècle pour défendre la République de Gênes, est classé lui aussi au Patrimoine de l’humanité par l’UNESCO. Il se termine sur une vaste pointe rocheuse, l’Arpaia, surmontée d’un petit fort et de l’église Saint-Pierre, au-dessus de la « grotte Byron » aux roches noires et feuilletées, battues par les flots. 

Il présente comme les autres villages une belle palette de couleurs, avec quelques hautes façades restées grises en alternance. Quelques bateaux de pêche se balancent doucement sur les eaux calmes du port, dans les eaux de la « Baie des poètes ». 

Le portail de l’église est incrusté de personnages qui jaillissent des battants de la lourde porte en bois. A mi-hauteur du village, la rue principale, via Capellini, traversée perpendiculairement par des escaliers abrupts, présente de multiples curiosités, comme la merveilleuse fontaine des Lions sur la placette centrale, constituée de différents marbres et ornée de crochets sous sa vasque. La fenêtre d’un petit restaurant spécialisé dans les pâtes est ornée de rideaux de pâtes du plus bel effet !

Portovenere
PortovenerePortovenere
PortovenerePortovenere
PortovenerePortovenere
PortovenerePortovenere
PortovenerePortovenere

La Spezia  (Golfe des poètes)

La Spezia a été notre base d'hébergement pour les 3 journées complètes de découverte de ce superbe site. (Hôtel Nella, au col de La Foce qui surplombe l'agglomération et la Baie des poètes, au départ de chemins de randonnée permettant de rejoindre directement Riomaggiore par les collines). C'est avant tout un port militaire. La ville n'a pas un cachet extraordinaire, mais possède de très jolies maisons dans le centre plus ancien. C'est de la gare centrale (où l'on peut aussi acheter les forfaits train-randonnée) que partent les nombreux trains desservant les Cinque Terre.
La Spezia et le Golfe des Poètes, depuis La FoceLa SpeziaLa SpeziaLa Spezia

Portofino (Golfo del Tigullio)

L'admirable port de pêche aux maisons finement peintes, l'un des plus beaux d'Italie paraît-il, fait les frais d'une fréquentation touristique effrénée, avec son inévitable parking à étages coincé entre les maisons. (Tarif de novembre : 4,50€ de l’heure !)

Portofino
PortofinoPortofino
PortofinoPortofino
Portofino

Pour conclure, je vous conseillerai de visiter cette région hors des grandes saisons d'affluence et de chaleur, si possible vers la Toussaint, ou au début du printemps. De bonnes chaussures sont indispensables, même si l'on se cantonne au seul sentier côtier n°2 (car il existe aussi un réseau de sentier plus élevés, vers les collines et les monastères...)

Pour le logement, en dehors de l'hôtel cité plus haut, vous avez aussi les chambres d'hôtes Agriturismo (site http://www.agriturismo.it/Cinque_Terre.htm) qui proposent aussi des produits locaux (pesto, huile d'olives, olives, vin de pays...)

Vous pouvez aussi vous renseigner sur le site des Cinque Terre (cliquez sur le lien)


Copyright  © Christian Rau - Novembre 2006
Photos de Christian Rau (CR) et Christiane Rau (CeR)


Page d’accueil

Pourquoi

ce site ?

Des Photos

Des Lectures

Des mots

Des Dessins

Des liens

et références

 La fenêtre  -  La fenêtre  -  La fenêtre

Christian  Rau         Recherche par mots clés     Christian Rau



Photos   ©  Christian Rau - Site La Fenêtre
reproduction interdite

Document fait avec Nvu