Christian Rau

La fenêtre

page créée le 21 juillet 2005

Ratisbonne - Regensburg

 

(Etymologie : Castra Regina > Lager am Regen > Burg am Regen ou Rataspona en celtique)
________________________________________________________________________________________________
Ratisbonne est située en Bavière, entre Munich et la République Tchèque, sur le point le plus septentrional du Danube.
J’ai découvert cette ville, à l’écart des circuits touristiques « classiques », à l’occasion d’un séjour d’échanges scolaires entre le Collège Chartreuse (et le Collège des Eaux Claires) et le Lycée de Neutraubling, situé à une quinzaine de kilomètres de cette ville.
Je savais que c’était une belle ville au passé historique prestigieux (la fameuse Diète de Ratisbonne), mais j’ai été littéralement ébloui par cette cité qui n’a retrouvé que récemment sa beauté d’antan.
Comme à venise, j’ai apprécié les ambiances, la délicatesse des façades, des places, ruelles et passages à l’aspect méridional.
Rencontre avec les styles architecturaux d’Allemagne, de l’Europe centrale et de l’Italie, des « Biergarten » rappelant des terrasses de restaurants d’Aix-en-Provence, et surtout : un vieux centre-ville affaranchi de la circulation automobile !
Les piétons et cyclistes y sont rois, et vivent en harmonie avec ce cadre exceptionnel.
Par cette sélection de photos je vous propose quelques aperçus de la cité.

A vous de juger !

 

 

 

Du Vieux Pont de Pierre, la silhouette de la ville (Stadtbild)

 

 

 

 

 

Les reflets du Danube…

 

 

     

 

Le vieux Pont de pierre (12ème Siècle) est un monument à lui seul, et constitue avec la Tour du Pont le symbole de la ville

 

 

 

 

 

La forte présence de la cathédrale gothique

au cœur de la vieille ville, à l’emplacement de l’ancien camp romain…

 

 

 

   

 

Les tours aussi sont des points de repères…

La ville n’aurait-elle pas aussi des accents florentins ?

 

 

    

 

La Haidplatz :  la place centrale, très animée l’été de cette ville « la plus au nord de l’Italie »

 

 

La ville des tours et des clochers…

 

 

La maison de l’astronome Kepler

(qui finit ses jours à Ratisbonne)

possédait aussi une tour crénelée et les

fenêtres gothiques des palais vénitiens …

 

 

 

 

Au delà de Stadt am Hof (voir plus loin)

 

 

 

Le vieil hôtel de ville, qui abrita

la célèbre diète (d’abord épisodique, puis permanente)

 

 

 

 

 

 

 

 

A la rencontre d’autres styles architecturaux,

plus méridionaux…

 

La porte Saint-Jacques

 

 

 

La cour du Palais Thon-Dittmer

 

 

 

Scènes de rue…

 

 

La ville recèle des trésors de l’art baroque

 

 

 

 

 

 

 

Ambiances, passages…

 

 

L’ ancienne haute famille princière de la ville, les Thurn und Taxis ,

 eut autrefois le monopole des services postaux (malles-postes…)

 

 

 

 

 

Des façades aux accents vénitiens…

 

 

Pas une rue sans une superbe enseigne …

 

 

 

 

Entre le canal Rhin-Main-Danube et le Vieux Pont de pierre,

un quartier plein de charme, paisible et coloré,

la Ville à la campagne, où il fait bon vivre :

 

Stadt am Hof

 

 

 

 

 

Difficile de s’arrêter lorsqu’on veut faire partager l’admiration qu’on ressent pour une telle ville :

ceci n’est qu’un petit aperçu des centaines de clichés réalisés lors de ce séjour en juin 2005.

Peut-être aurez-vous envie de vous y rendre ?

 

Vestiges romains, moyen-âgeux, ou de la renaissance, un patrimoine historique et religieux d’une richesse exceptionnelle, comme en témoigne le Musée historique installé dans l’ancien monastère des frères mineurs.

 

La salle de la Diète, la maison de Kepler, la Vieille chapelle surchargée de sa décoration baroque, mais si lumineuse…  Il faudrait rester plusieurs semaines pour tout visiter.

Aux environs, le charmant village de Kallmünz, la Walhalla, élevée au début du 19ème siècle comme une réplique exacte du Parthénon, à la gloire des personnages célèbres de l’histoire allemande. Et si vous avez un peu de temps, faites une excursion dans la trouée du Danube, de Kelheim au monastère de Weltenburg…

Merci à nos hôtes allemands de nous avoir fait découvrir cette ville pleine de charme.

je pense ici à Lizzy Bergmann, Steffi et Ulli Auburger, Willi Schmidt et aux autres collègues du Lycée de Neutraubling.

©  Christian Rau

Juillet 2005

 

 

Page d’accueil

Pourquoi

ce site ?

Des Photos

Des Lectures

Des mots

Des Dessins

Des liens

et références

 La fenêtre  -  La fenêtre  -  La fenêtre

Christian  Rau         Recherche par mots clés     Christian Rau

Photos C. Rau